Nos services

Arborescence cherche à travailler en accord avec son éthique écologique et dans le respect des arbres et du paysage.
Nous proposons les prestations les plus pertinentes afin de répondre aux préoccupations de nos clients en pratiquant des types de tailles adaptées en fonction d’un diagnostique préalable de l’arbre, des contraintes environnantes et de nombreux autres facteurs (ex. essence spécifique, saisonnalité, maladies, risques à proximité…)

Taille

La taille d’un arbre regroupe une multitude de techniques, nous veillons dans tous les cas à ce que cette taille soit raisonnée. Nous pratiquons par exemple :

  • La taille d’éclaircie : elle implique une sélection minutieuse des rameaux à couper et vise à laisser entrer subtilement la lumière à travers un arbre au houppier dense par exemple. Dans de nombreux cas où un arbre gêne car il cause trop d’ombre, certaines personnes pensent à se débarasser définitivement de leur arbre, nous préférons pratiquer ce type de taille afin de préserver les sujets à forte valeur écologique ou esthétique.
  • La taille de bois morts : elle est aussi appellée taille d’entretien ou sanitaire. Elle vise tout simplement à retirer les bois morts de l’arbre. Cette opération n’est pas délétère pour l’arbre, la production de bois mort est d’ailleurs un processus naturel dans son cycle de vie. Seulement parfois, ces bois mort représentent un risque, notamment lorsque des biens ou des personnes sont situées à proximité immédiate.
  • La taille de restructuration : elle concerne des arbres mutilés, délaissés ou affaiblis. Son objectif est de redonner progressivement une forme naturelle compatible avec un fonctionnement équilibré de l’arbre.
  • La taille d’adaptation : comprendre adaptation à l’activité humaine. Il peut d’agir soit d’un obstacle, d’une entrave comme la maison, le câble électrique ou téléphonique, un projet de construction… cette taille cherchera à préserver au maximum la silhouette et le fonctionnement normal de l’arbre malgré les contraintes environnantes.

Démontage

Parfois, certains arbres doivent disparaître. C’est par exemple le cas lorsque les arbres sont malades ou qu’ils ont été plantés au mauvais endroit. Dès lors que l’on décide de se débarasser d’un arbre, la technique la plus directe est l’abattage. Seulement, en présence de contraintes environnantes, nous privilégierons un démontage avec une rétention au moyen de cordes et poulies. Cela permet de préserver les biens se situant aux alentours (voire directement en dessous) en accompagnant la chute des branches puis du tronc.
A la suite d’un démontage, la souche de l’arbre peut rester et se décomposer, mais nous proposons aussi la création de niches écologiques sur fût ou encore le rognage de souche.

Abattage

Il s’agit de la technique la plus commune pour se débarasser d’un arbre. L’arbre est coupé à sa base et tombe d’un seul tenant, à la façon d’un bucheron en forêt. A la suite d’un abbatage, la souche de l’arbre peut rester et se décomposer, mais nous proposons aussi la création de niches écologiques sur fût ou encore le rognage de souche.A la suite d’un démontage, la souche de l’arbre peut rester et se décomposer, mais nous proposons aussi la création de niches écologiques sur fût ou encore le rognage de souche.

Diagnostic sanitaire de l’arbre

Une analyse visuelle et sanitaire de l’arbre conduit à établir un bilan, un état de l’arbre. Cela permet de vous signaler tout défaut majeur pouvant induire un risque ou une intervention nécessaire pour le bon développement de votre arbre.
Ce diagnostique englobe plusieurs aspects :

  1. Vigueur : il permet d’estimer la capacité de l’arbre à réagir ou supporter certaines actions de taille, en fonction de son stade de développement
  2. Etat phytosanitaire : il consiste à repérer d’éventuelles pathologies, attaques de ravageurs ou carences afin d’estimer leur gravité
  3. Risque : un diagnostique de l’état mécanique de l’arbre permettant une étude sur sur le degré de sécurité ou de dangerosité
  4. Valeur écologique : il s’agit de savoir à quel point un arbre est hôte de micro habitats pour la faune et la flore

 

NB : un pré-diagnostique est établi lors du passage pour le devis. Pour un diagnostique plus poussé requiert des compétences, expérience et outils spécifiques. Il faut alors s’adresser à un expert arboricole.

Création de niches écologiques

Cavités, bois morts, blessures, champignons, excroissance… tout cela constitue ce que l’on appelle des dendromicrohabitats.
Dans la mesure du possible et de la volonté de nos clients, nous appliquerons des techniques d’élagage visant à maintenir ou à créer des conditions écologiques favorables dans les arbres, en offrant des habitats supplémentaires, des sources de nourriture et des lieux de reproduction pour diverses espèces. Par exemple, lors d’un abattage, il est possible de laisser une partie du tronc afin d’en faire une niche écologique à terme.

Haubannage

Le haubanage d’un arbre est une technique visant à renforcer un arbre qui présente des signes de faiblesse structurelle, tels que des branches cassées, des fissures dans le tronc ou des racines endommagées. L’objectif du haubanage est de stabiliser l’arbre en réduisant les mouvements excessifs des parties fragiles et en redistribuant les contraintes sur l’ensemble de l’arbre.
Cette technique implique l’utilisation de tiges métalliques ou de matériaux synthétiques solides (cordes) pour créer un système de soutien entre les parties de l’arbre qui ont besoin de stabilité. Ces câbles sont fixés à des points stratégiques sur l’arbre, tels que des branches solides ou des parties du tronc, afin de réduire les risques de rupture ou d’effondrement.
En résumé, le haubanage d’un arbre est une technique intéressante pour renforcer un arbre affaibli plutôt que de songer à l’abattre ou à lui amputer une section trop importante.

Eco-lutte contre les nuisibles

Nous proposons de vous accompagner principalement dans la lutte contre la chenille processionnaire du pin (très présente dans les Landes), via l’installation de pièges ou de niches en hauteurs pour les prédateurs naturels des chenilles (mesanges, chauve-souris)

Rognage des souches

Les souches se décomposent d’elles-mêmes. Si vous souhaitez cependant vous en débarasser pour un projet d’aménagement, nous pouvons organiser le rognage de vos souches.

Sculpture

Je cherche à proposer des sculptures sur tronc réalisées à la tronconneuse. En cours de formation, je propose ces prestations à titre gratuit pour le moment. J’aime particulièrement l’idée de combiner une sculpture à la tronçonneuse avec une création de niche écologique.

La taille d’un arbre regroupe une multitude de techniques, nous veillons dans tous les cas à ce que cette taille soit raisonnée. Nous pratiquons par exemple :

  • La taille d’éclaircie : elle implique une sélection minutieuse des rameaux à couper et vise à laisser entrer subtilement la lumière à travers un arbre au houppier dense par exemple. Dans de nombreux cas où un arbre gêne car il cause trop d’ombre, certaines personnes pensent à se débarasser définitivement de leur arbre, nous préférons pratiquer ce type de taille afin de préserver les sujets à forte valeur écologique ou esthétique.
  • La taille de bois morts : elle est aussi appellée taille d’entretien ou sanitaire. Elle vise tout simplement à retirer les bois morts de l’arbre. Cette opération n’est pas délétère pour l’arbre, la production de bois mort est d’ailleurs un processus naturel dans son cycle de vie. Seulement parfois, ces bois mort représentent un risque, notamment lorsque des biens ou des personnes sont situées à proximité immédiate.
  • La taille de restructuration : elle concerne des arbres mutilés, délaissés ou affaiblis. Son objectif est de redonner progressivement une forme naturelle compatible avec un fonctionnement équilibré de l’arbre.
  • La taille d’adaptation : comprendre adaptation à l’activité humaine. Il peut d’agir soit d’un obstacle, d’une entrave comme la maison, le câble électrique ou téléphonique, un projet de construction… cette taille cherchera à préserver au maximum la silhouette et le fonctionnement normal de l’arbre malgré les contraintes environnantes.

Parfois, certains arbres doivent disparaître. C’est par exemple le cas lorsque les arbres sont malades ou qu’ils ont été plantés au mauvais endroit. Dès lors que l’on décide de se débarasser d’un arbre, la technique la plus directe est l’abattage. Seulement, en présence de contraintes environnantes, nous privilégierons un démontage avec une rétention au moyen de cordes et poulies. Cela permet de préserver les biens se situant aux alentours (voire directement en dessous) en accompagnant la chute des branches puis du tronc.
A la suite d’un démontage, la souche de l’arbre peut rester et se décomposer, mais nous proposons aussi la création de niches écologiques sur fût ou encore le rognage de souche.

Il s’agit de la technique la plus commune pour se débarasser d’un arbre. L’arbre est coupé à sa base et tombe d’un seul tenant, à la façon d’un bucheron en forêt. A la suite d’un abbatage, la souche de l’arbre peut rester et se décomposer, mais nous proposons aussi la création de niches écologiques sur fût ou encore le rognage de souche.

Une analyse visuelle et sanitaire de l’arbre conduit à établir un bilan, un état de l’arbre. Cela permet de vous signaler tout défaut majeur pouvant induire un risque ou une intervention nécessaire pour le bon développement de votre arbre.
Ce diagnostique englobe plusieurs aspects :

  1. Vigueur : il permet d’estimer la capacité de l’arbre à réagir ou supporter certaines actions de taille, en fonction de son stade de développement
  2. Etat phytosanitaire : il consiste à repérer d’éventuelles pathologies, attaques de ravageurs ou carences afin d’estimer leur gravité
  3. Risque : un diagnostique de l’état mécanique de l’arbre permettant une étude sur sur le degré de sécurité ou de dangerosité
  4. Valeur écologique : il s’agit de savoir à quel point un arbre est hôte de micro habitats pour la faune et la flore

 

NB : un pré-diagnostique est établi lors du passage pour le devis. Pour un diagnostique plus poussé requiert des compétences, expérience et outils spécifiques. Il faut alors s’adresser à un expert arboricole.

Cavités, bois morts, blessures, champignons, excroissance… tout cela constitue ce que l’on appelle des dendromicrohabitats.
Dans la mesure du possible et de la volonté de nos clients, nous appliquerons des techniques d’élagage visant à maintenir ou à créer des conditions écologiques favorables dans les arbres, en offrant des habitats supplémentaires, des sources de nourriture et des lieux de reproduction pour diverses espèces. Par exemple, lors d’un abattage, il est possible de laisser une partie du tronc afin d’en faire une niche écologique à terme.

Une analyse visuelle et sanitaire de l’arbre conduit à établir un bilan, un état de l’arbre. Cela permet de vous signaler tout défaut majeur pouvant induire un risque ou une intervention nécessaire pour le bon développement de votre arbre.
Ce diagnostique englobe plusieurs aspects :

  1. Vigueur : il permet d’estimer la capacité de l’arbre à réagir ou supporter certaines actions de taille, en fonction de son stade de développement
  2. Etat phytosanitaire : il consiste à repérer d’éventuelles pathologies, attaques de ravageurs ou carences afin d’estimer leur gravité
  3. Risque : un diagnostique de l’état mécanique de l’arbre permettant une étude sur sur le degré de sécurité ou de dangerosité
  4. Valeur écologique : il s’agit de savoir à quel point un arbre est hôte de micro habitats pour la faune et la flore

 

NB : un pré-diagnostique est établi lors du passage pour le devis. Pour un diagnostique plus poussé requiert des compétences, expérience et outils spécifiques. Il faut alors s’adresser à un expert arboricole.

Le haubanage d’un arbre est une technique visant à renforcer un arbre qui présente des signes de faiblesse structurelle, tels que des branches cassées, des fissures dans le tronc ou des racines endommagées. L’objectif du haubanage est de stabiliser l’arbre en réduisant les mouvements excessifs des parties fragiles et en redistribuant les contraintes sur l’ensemble de l’arbre.
Cette technique implique l’utilisation de tiges métalliques ou de matériaux synthétiques solides (cordes) pour créer un système de soutien entre les parties de l’arbre qui ont besoin de stabilité. Ces câbles sont fixés à des points stratégiques sur l’arbre, tels que des branches solides ou des parties du tronc, afin de réduire les risques de rupture ou d’effondrement.
En résumé, le haubanage d’un arbre est une technique intéressante pour renforcer un arbre affaibli plutôt que de songer à l’abattre ou à lui amputer une section trop importante.

Nous proposons de vous accompagner principalement dans la lutte contre la chenille processionnaire du pin (très présente dans les Landes), via l’installation de pièges ou de niches en hauteurs pour les prédateurs naturels des chenilles (mesanges, chauve-souris)

Les souches se décomposent d’elles-mêmes. Si vous souhaitez cependant vous en débarasser pour un projet d’aménagement, nous pouvons organiser le rognage de vos souches.

Je cherche à proposer des sculptures sur tronc réalisées à la tronconneuse. En cours de formation, je propose ces prestations à titre gratuit pour le moment. J’aime particulièrement l’idée de combiner une sculpture à la tronçonneuse avec une création de niche écologique.

Interventions d’urgence

Une chute d’arbre ou de branche peut se produire sur à un coup de vent, à une tempête ou à la foudre. Nous faisons notre maximum pour intervenir prioritairement sur les situation d’urgence lorsque celles-ci représentent un risque pour les personnes.